Search form

Un article dans Nature cite Yves De Koninck au sujet du Centre de neurophotonique et l'école d'été

Lisez un article récent dans Nature qui met en lumière le Centre de neurophotonique et l'École d'été «Aux frontières de la neurophotonique». Le directeur du Centre de neurophotonique, Yves De Koninck, est interviewé sur le thème des grands projets nationaux de recherche sur le cerveau et explique l'importance d'une approche interdisciplinaire pour comprendre cet organe complexe :

Pour construire et utiliser ces outils, les chercheurs ont besoin d'un état d'esprit transdisciplinaire, affirme Yves De Koninck, directeur du Centre de neurophotonique de Québec, au Canada. Le centre réunit des neuroscientifiques, des physiciens, des chimistes, des mathématiciens et des ingénieurs. Ils développent du matériel (comme des sondes à fibres optiques et des microscopes), des logiciels pour analyser et modéliser les données cérébrales, et ce que De Koninck appelle du "wetware", comme des outils qui permettent aux chercheurs de contrôler les cellules vivantes en utilisant la lumière. "La science du cerveau a à voir avec tout, de la compréhension des principes fondamentaux de la fonction cellulaire jusqu'à la façon dont la société se construit, nous avons donc vraiment besoin de personnes capables de faire le pont entre les différentes disciplines ", dit De Koninck.

De Koninck dirige un programme de formation transdisciplinaire au Centre de Neurophotonique. Il fait également partie de la Stratégie canadienne de recherche sur le cerveau, une collaboration de divers groupes canadiens de recherche sur le cerveau. L'une des priorités, dit-il, est d'établir des partenariats entre les institutions, les disciplines et les nations. "Nous ne pouvons pas, dans le domaine des neurosciences, comprendre la complexité du cerveau en continuant à travailler seuls, dit-il.

Lire l'article complet dans Nature 574, S49-S51 (2019): The search for secrets of the human brain, par Neil Savage